Le Rhin sera fermé à la navigation à la hauteur de Cologne jusqu’à vendredi

A l’heure actuelle, tout est mis en oeuvre pour récupérer les containers tombés dans le Rhin à la hauteur de Cologne. L’objectif est de libérer la moitié de la voie navigable le plus vite possible. Quatorze containers ont coulé dans le chenal. Quatre engins de levage lourds ont jusqu’ici été alignés pour les opérations de récupération. Le nombre de bateaux immobilisés, dans et en amont de la zone prohibée de 20 km, varie selon la source de 200 à 400. Selon l’organisation fluviale allemande BDB,

A l’heure actuelle, tout est mis en oeuvre pour récupérer les containers tombés dans le Rhin à la hauteur de Cologne. L’objectif est de libérer la moitié de la voie navigable le plus vite possible. Quatorze containers ont coulé dans le chenal. Quatre engins de levage lourds ont jusqu’ici été alignés pour les opérations de récupération. Le nombre de bateaux immobilisés, dans et en amont de la zone prohibée de 20 km, varie selon la source de 200 à 400. Selon l’organisation fluviale allemande BDB,

Le Rhin sera fermé à la navigation à la hauteur de Cologne jusqu’à vendredi | NT

Le Rhin sera fermé à la navigation à la hauteur de Cologne jusqu’à vendredi

A l’heure actuelle, tout est mis en oeuvre pour récupérer les containers tombés dans le Rhin à la hauteur de Cologne. L’objectif est de libérer la moitié de la voie navigable le plus vite possible. Quatorze containers ont coulé dans le chenal. Quatre engins de levage lourds ont jusqu’ici été alignés pour les opérations de récupération. Le nombre de bateaux immobilisés, dans et en amont de la zone prohibée de 20 km, varie selon la source de 200 à 400. Selon l’organisation fluviale allemande BDB,

A l’heure actuelle, tout est mis en oeuvre pour récupérer les containers tombés dans le Rhin à la hauteur de Cologne. L’objectif est de libérer la moitié de la voie navigable le plus vite possible. Quatorze containers ont coulé dans le chenal. Quatre engins de levage lourds ont jusqu’ici été alignés pour les opérations de récupération. Le nombre de bateaux immobilisés, dans et en amont de la zone prohibée de 20 km, varie selon la source de 200 à 400. Selon l’organisation fluviale allemande BDB,