Dans une interview accordée à "SAV Nieuws", le ministre flamand dit avoir transmis un dossier spécifique à son collègue fédéral Renaat Landuyt, qui est compétent en la matière. Celui-ci a à son tour posé un certain nombre de questions quant à l'expérience désirée par Peeters, auxquelles il a été répondu. "En ce qui me concerne, il n'y pas de questions fédérales restées sans réponse, de sorte que j'espère que les tests pourront commencer cette année encore", dit Peeters.

(Voir Le Lloyd du 23/05/07)

U las zojuist één van de gratis premium artikelen

Onbeperkt lezen? Sluit nu een abonnement af

Start abonnement