La proposition française visant à permettre aux Etats membres d’imposer un certain mode (rail, fluvial, route) pour le transport de produits dangereux ne trouve pas grâce aux yeux des transporteurs néerlandais et de la Febetra, qui dit s’opposer à "cette proposition protectionniste qui entraverait la libre circulation de marchandises". (Voir LL 08.06.07)

U las zojuist één van de gratis premium artikelen

Onbeperkt lezen? Sluit nu een abonnement af

Start abonnement