Si l’on veut manifester contre l’inaction du gouvernement, il y a mieux à faire que de pénaliser les entreprises en paralysant l’économie, souligne l’organisation du transport routier. "Les entreprises de transport sont déjà en difficulté. Elles sont les premières victimes du ralentissement économique et de la baisse du pouvoir d’achat. Au vu de la mauvaise conjoncture économique, ce n’est pas le moment de faire la grève." L’UPTR regrette "l’attitude irresponsable des syndicats CSC-Transcom et FGTB-Union Belge des Ouvriers du Transport d’appeler leurs affiliés à se croiser les bras".